Nous vous faisons partager ici ce que l'on a vécu face à l'Ataxie Cérébelleuse.

Cela reste pour moi la meilleure façon de rendre hommage à ma chienne car c'est en parlant de cette maladie, et en agissant ensemble, que l'on trouvera le moyen de la combattre.

Je ne baisserais jamais les bras tant qu'un test A.D.N n'aura pas été trouvé pour sauver nos Amstaffs. Du moins, c'est la promesse que je lui ai faite à l'instant où elle quittait le monde terrestre pour rejoindre les Anges.

A ma fille qui me manque tant,

Reposes en Paix.

Notre rencontre avec L'American Staffordshire Terrier

C'est durant l'été 1998 que nos chemins ce sont croisés pour ne plus se séparer...

Nous cherchions une femelle, et suite à un coup de fil passé à l'élevage "Of Rockabilly", nous nous y rendîmes. Quelques heures après nous repartions avec "Misery", alors âgée de 24 mois. A ce moment là nous nous n'imaginions pas à quel point elle porterait son nom comme un fardeau...

C'est pour cela qu'au fil des pages nous mentionnerons le moins possible ce nom qui ne lui ressemblait pas. "Mimi la p'tite" comme nous l'appelions, était une staffounette pleine de vie et de joie, tout l'inverse de "Misery".

Une année de pur Bonheur...

Avant d'accueillir un Amstaff à la maison nous avions déjà un couple de Rottweilers : "Jade" et "Jeroy de l'Escane Crabe". Nous avions commencé avec eux dans le monde des expos et surtout du travail, ce qui nous intéressait le plus car pour nous le travail est bien plus objectif que la beauté ne serait ce qu'au niveau du jugement. Si l'exercice demandé n'est pas effectué c'est zéro pointé, en expo c'est tout autre chose.

Lorsque Mimi est arrivée dans la famille elle fût très bien acceptée par Jade et "Léo" (mon Shih Tzu) qui lui était ravi d'avoir une fille de plus à ses côtés. Nous avons découvert un chien très différent du Rott et j'avoue que j'ai immédiatement accroché, surtout que l'on aurait dit que Mimi avait toujours été là : elle n'a eu aucun problème d'adaptation à sa nouvelle vie.

C'est ce caractère que j'aime chez l'Amstaff : très stable et sans appréhension du moment qu'il se sent bien dans son environnement, et qu'il a face à lui un maître juste tant dans son éducation que dans son affection.

Nous avions pour projet de faire saillir Jade par notre mâle Jeroy, mais à la lecture des radios des hanches, Jade était dysplasique de stade "D". Nous l'avons donc faite stériliser à notre grand regret car le mariage des deux, tant phénotypement que génétiquement parlant, aurait était très intéressant.
Après réflexion, vu le feeling que nous avions avec Mimi, et à force de nous informer sur l'Amstaff, nous avons eu envie de nous lancer dans la grande aventure empreinte d'une grande responsabilité qu'est l'élevage canin en tant qu'amateurs.



Nous décidâmes de faire saillir Mimi en juillet 1998 par un fils de "Sindelar's Fred" que nous aimions beaucoup : "Harmony Dream Of Angel's Peak".
Sont nés de cette union le 06 Septembre 1998 huit chiots : 3 mâles et 5 femelles. "Olfa Ginger Dynamite" est restée avec nous.

La relation que nous avions avec Mimi, et plus particulièrement la relation entre elle et moi, était plus que fusionnelle. Elle a totalement ancrée en moi la passion pour cette race merveilleuse qu'est l'American Staffordshire Terrier.
Mimi m'a beaucoup apporté, et j'espère lui avoir donné autant de bonheur qu'elle m'en a apporté.
C'est elle qui m'a donné envie d'en apprendre toujours plus sur l'American Staffordshire Terrier, ainsi que de savoir me remettre en question sur un programme d'élevage.

Frédérique Chauvineau m'a lui aussi beaucoup aidé dans cette remise en question : c'est pour cela qu'en mai 1999, nous décidâmes d'utiliser "High Society du Parc Combreux". Fred ne voyait que lui pour rattraper "certains défauts" de ma Mimi, et vu la confiance que j'avais en lui, nous n'avons pas hésité une seule seconde.
Sont nés de cette union le 31 juillet 1999 huit chiots : 2 mâles et 6 femelles. "Pussy Blue Velvet", après avoir été placée à 3 mois, est revenue dans la famille à l'âge de 10 mois...heureusement que sur les conseils de Fred -et ce déjà pour notre première portée- nous placions nos chiots en co-propriété.

C'est 10-15 jours après la mise bas de cette portée que Mimi et nous allions nous trouver confrontés à la pire des maladie qui pouvait arriver à nos Amstaffs.

La descente aux Enfers...

"Misery Of Rockabilly" déclare les premiers symptômes mi-août 1999.

Plus qu'inquiets des pertes d'équilibre qu'elle avait, j'appelais Fred pour lui en faire part, mais aucun de nous ne comprenait ce qu'il se passait. Nous sommes allés voir notre vétérinaire, qui après un bilan sanguin normal, décida tout de même de lui prescrire un traitement corticoïde sur 1 mois pensant à une mauvaise irrigation du sang au niveau du cerveau. Suite à ce traitement tout devait rentrer dans l'ordre.
Résultat : aucun changement. Mimi avait toujours ces pertes d'équilibre, et suite à celles-ci, ses yeux avaient des mouvements rapides de gauche à droite pendant quelques secondes (nystagmus).

Le 02 novembre 1999, nous prîmes rendez-vous à l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort (E.N.V.A) pour lui faire passer un scanner car nous avions peur qu'elle ait une tumeur au cerveau. Le résultat du scanner ne montrait aucune anomalie.
Notre incompréhension face au mal dont était atteinte Mimi devenait de plus en plus forte, surtout qu'aucun des vétérinaires que nous avions rencontré n'avaient mis un nom sur ces symptômes.

Entre temps, une personne que nous connaissions rencontra le même problème avec sa femelle Amstaff, dans les mêmes circonstances que Mimi.

Cette maladie évolue doucement, il faut donc savoir que tous les symptômes précédemment décrits s'aggravent au fil du temps.

Au mois d'août 2001 j'avais laissé un email au Docteur Blot suite à un article paru dans "Vos Chiens" ou "Chiens 2000", où l'on parlait d'ataxie cérébelleuse chez le Jack Russel Terrier, et dans lequel tous les symptômes dont Mimi souffrait étaient décrits...
L'I.R.M arriva à l'E.N.V.A, et nous prîmes rendez-vous en février 2002. Dans un intervalle d'un mois et demi environ, 7 amstaffs dont Mimi passèrent cet examen. Même verdict pour tous : atrophie du cervelet ; et à l'examen clinique : symptômes d'Ataxie Cérébelleuse. Les Docteurs Blot et Thibaud commencèrent leurs recherches à ce moment là.
Il est à noter que les 7 amstaffs qui ont passé l'I.R.M avaient un pedigree qui se rejoignait au niveau des ascendants. Venait donc s'ajouter une suspicion génétique et héréditaire, suspicion qui fut rapidement fondée lors de consultations d'autres amstaffs (consulter la rubrique sur les publications scientifiques).

Depuis février 2002, nous sommes passés de 7 cas à près de 40 sujets atteints et répertoriés à l'E.N.V.A, d'où l'importance de participer aux recherches (consulter la rubrique pour la participation aux recherches).

Cela va faire maintenant 3 ans que je n'ai jamais cessé de faire tout mon possible pour participer et aider la cellule de recherche des Docteurs Blot et Thibaud. Je tiens aussi à dire que sans le soutien de mon mari Laurent cela aurait été plus que difficile à vivre.

"Misery Of Rockabilly" s'est endormie à l'âge de 6 ans et demi, le 19 février 2003. C'est pour elle et au nom de tous les Amstaffs que je ne baisserais jamais les bras, jusqu'à ce qu'un test génétique soit trouvé et applicable sur nos Amstaffs. Je ne pourrais jamais accepter que d'autres souffrent psychologiquement et physiquement de ne plus courir, jouer et manger normalement, tant leur équilibre est affecté par cette maladie.

Marine

Texte de 2003